Chagos

 

Arrivée,  le 25 mars 1996. 600 milles

Nous sommes aux Chagos, dans l'atoll de Salomon, juste devant l'île de Boddam. Ces îles appartiennent aux Anglais. Ils louent l'atoll de Diégo-Garcia aux Américains qui y ont installé une grande base militaire, et ont pour cela exigé que tous les habitants soient déplacés sur l'île Maurice à 2000 Km de là... C’était en 1968. Les Anglais autorisent cependant les voiliers de passage à mouiller dans l'atoll de Peros-Banios ou de Salomon à 300 Km au nord de Diégo-Garcia. De temps en temps, ils viennent faire un tour, contrôler les papiers et prélever une taxe de 55 dollars !!! Nous ne les verrons pas de tout notre séjour. Les règles sont strictes : tout ou presque est interdit. Seules autorisées, la pêche à la ligne et la cueillette des noix de cocos... Pas de chasse au fusil, pas de cœur de palmiers, pas de pêche aux bénitiers, pas de chasse aux crabes de cocotier. Ben, voyons....

   

La fête entre bateaux                      15Kg              L'école au Chagos!

Les journées se déroulent presque toutes suivant le même modèle. Le matin, c’est obligatoirement l'école. Cela se passe bien. L’après-midi nous descendons à terre vers 3 ou 4 heures. Depuis que les voiliers s’arrêtent ici, il y a toute une organisation de Robinson créée en récupérant ce que les anciens habitants de l'île avaient abandonné. Il y a de l'eau douce récupérée dans une grande cuve, un puit, des ruines où ont été installés une cheminée, un établi pour bricoler, un fumoir à poissons, etc...

Le soir, à 5 heures, c’est le championnat de volley-ball. Moment sympa où tout le monde se retrouve. C’est devenu une institution...

 

L'heure du volley-ball                   La plage devant le mouillage

 

Corvée d'eau                                   La cabane des enfants

Avec Enzo l'Italien, nous allons faire de la pêche sous-marine. Il y a plein de poissons. J’ai la chance de tirer un mérou de 15 Kg qui me permet de gagner le concours de pêche organisé par un Sud-africain. On ramasse aussi des bénitiers dont le muscle est délicieux cru avec du citron. On coupe également des cœurs de palmier que l’on mange en salade. 

   

Dans le lagon.

Il y a deux jours, nous sommes partis visiter une petite île voisine avec les enfants. Nous n'avions emmené que le sel et le poivre, ainsi que les couteaux. Voici le menu : en entrée, salade de bénitier cru avec cœurs de palmier, ensuite filet de mérou au barbecue suivi de crabe de cocotier cuit dans l'eau de mer. Pour le dessert, noix de coco...

 

C'est ça le paradis ?

Tout seul au milieu de l’océan, moment magique, on savoure...

 

On laisse une trace....

Nous sommes restés deux mois et demi aux Chagos.

Départ  pour  Rodrigues le 11 mai 1996.