La "dernière" traversée....

Terre-neuve - Bretagne

   

 

 LE LIVRE DE BORD DE MEROVEE.

LE LIVRE DE BORD DE MARINE.

LE LIVRE DE BORD DE NICOLE.  

LES PHOTOS

 

Douce France….

Cher pays de mon enfance….

Lalalère…..

 

A 300 miles de la Bretagne, le temps c’est dégradé. Ciel gris, nuages bas et noirs, vent forcissant jusqu’à côtoyer l’avis de grand frais, et il pleut. Au vent arrière, sous 3 ris et un bout de génois, à 7 nœuds nous vivons des moments étonnants. Une arrivée après une longue traversée : ce n’est pas la première. Là, c’est la France qui nous attend. Nous sommes obligés de nous forcer intellectuellement pour réaliser où nous allons. Le port d’arrivée signera la fin de notre voyage. La fin de 13 ans de bonheur, mais aussi le début d’une nouvelle vie. Tout se mélange dans notre tête. Ce vendredi 9 août 2002, à 13 h 00 très exactement, après 2161 miles en 18 jours et 21 heures, Mérovée entre dans le port de Concarneau…. Mais pas nous ! On ne réalise pas. Nous agissons exactement comme lors de toutes nos escales précédentes. La langue française n’est même pas un critère de fin de voyage car nous l’avons retrouvée aussi bien en Guyane, qu’en Martinique et qu’à Saint-Pierre et Miquelon. Nous devons nous répéter :  « Ca y est, on est arrivé, on est en France, on a fait le tour du monde avec notre petit voilier…. »

Les enfants sont plus « Zen » que nous. Pour eux c’est une réelle découverte. Ils ne connaissent la France que par les quelques séjours que nous y avons fait de temps en temps au cours de notre voyage. Pour eux c’est une escale comme une autre, juste prévue pour être un peu plus longue. Nous sommes bien restés 5 ans à La Réunion….

Nous avons ressenti le besoin de retomber sur terre entre nous. De parler, de savourer ce retour, de laisser derrière nous cette traversée qui nous a éloignés du monde pendant presque 3 semaines, qui nous a permis d’arriver tout neuf, chez nous, en Bretagne…

Cela fait maintenant 4 jours que nous sommes à Concarneau. Et tout doucement nous remettons les pieds sur terre. Les délices de cette Bretagne que nous adorons nous aident à savourer ce retour. Nous sommes maintenant près à rejoindre Port-Haliguen dans la presqu’île de Quiberon. C’est là-bas que nous voulons terminer officiellement notre tour du monde ( le 15 août ). Ce coin de Bretagne sud ou à 4 mois je tombais le nez dans le sable, et ou à 8 ans mon père m’emmenait pour la première fois dans  une petite barque à voile, là ou ensuite j’ai appris à « faire de la voile ». Nous allons y retrouver notre famille, nos amis, et ça, ça va être le vrai bonheur…. Il y a une fête de prévue… 

 

            Alors, pourquoi Terre-Neuve – Bretagne en direct ? Ce n’était pas le programme initialement prévu… Effectivement. Le Groenland et L’Islande ont été abandonnés depuis longtemps. Nous ne disposions pas d’assez de temps pour ce détour. La météo désastreuse que nous avons eux depuis la Nouvelle-Écosse n’a fait que nous conforter dans ce choix.

            Pour l’Irlande, deux paramètres nous y ont fait renoncer. D’abord le peu de temps que nous aurions pu y passer, et puis surtout le désir que nous avons ressenti de terminer par une « grande traversée », de rester sur le souvenir de l’accueil merveilleux des gens de Terre-Neuve, et d’arriver chez nous avec cet esprit caractéristique des voyageurs en bateau, que seule la longue durée d’isolement d’une traversée océanique procure.

            Au-delà de nos interrogations et de nos craintes sur ce retour à la maison, vous ne pouvez imaginer comme est grand notre bonheur d’avoir « fait » ce tour du monde en famille, de revenir avec nos deux grands, ben oui quoi ! On est fier !

DERNIERES NOUVELLES 

  Nous sommes à la mi-février 2003. Nous habitons toujours sur Mérovée dans le superbe port de Vannes en plein centre ville, et c'est bien. Nos projets de construction à Nivillac sur les bords de la Vilaine avancent. Le démarrage est prévu pour la fin mars. 

Marine est en troisième, travaille bien et est inscrite au conservatoire de musique de Vannes. Tanguy est interne (son choix) et suit une première S. Il continue le judo et viens de découvrir le parachutisme (déjà la chute libre de 4000m) Ce doit être génétique....

Pour nous aussi tout va bien. Nicole a retrouvé un excellent cabinet infirmier tout près de Vannes, et moi j'ai replongé... Me voilà de nouveau conseiller technique national auprès de la Fédération Française de Parachutisme.

***   ***   ***   ***   ***   ***   ***

  Voici maintenant 3 journaux de bord. 

Celui du bateau, traitant de la navigation et des conditions de cette traversée. 

 LE LIVRE DE BORD DE MEROVEE.

Ceux de Nicole et de Marine, réalisés au cours de ses dernières journées de mer. 

LE LIVRE DE BORD DE NICOLE.

LE LIVRE DE BORD DE MARINE.

Cette grande balade, jamais je n’aurais pu, n’y oser la faire tout seul, elle est notre réussite à tous les quatre.