MADAGASCAR

Carnet de route - Navigation

   

RECIT DE VOYAGE

LES PHOTOS

 

 

LE BATEAU:

Mérovée est un cotre en acier de 12 mètres, 1,80 mètre de tirant d'eau et équipé d'un moteur Yanmar de 44 cv.800 litres de gas-oil et 650 litres d'eau. L'électronique est composée d'un GPS, d'un radar et d'un fax météo en plus de l'équipement classique.

Nous disposons également d'une annexe pneumatique de 4,20m équipée d'un moteur de 15 chevaux.

Quatre personnes à bord : Tanguy 16 ans, Marine 13 ans (ils vivent à bord depuis 1989) et les parents, Nicole et Jean-Michel.

Pour les mouillages, j'ai choisi de vous donner les point GPS où mon ancre est tombée, Les accès en sont en général faciles et je vous laisse le plaisir de les porter sur vos propres cartes, ainsi que celui de choisir le meilleur moyen pour y accéder.

La malaria. Gros problème. Nous avons choisi de ne pas prendre de traitement préventif afin de privilégier l'efficacité du curatif. Moustiquaires et produits anti-moustiques ont été suffisants. Ce choix s'est révélé positif. Ceci dit, prenez conseil auprès de votre médecin avant de décider quoi que ce soit..

Partout, nous avons pu retirer de l'argent avec la carte VISA. Il est cependant intéressant d'avoir des Francs Français en liquide et aussi quelques Dollars US (La magie du billet vert...)

Pour le courrier,  nous avons basculé internet. Ca ne va pas tout seul, entre les virus, les connexions qui ne passent pas et les blocage d'ordi, j'ai quelques fois envie de revenir aux signaux de fumée. Mais bon, avec quelques efforts, le résultat est globalement positif.

Pour terminer, investissez dans les guides LONELY PLANET. Il y a tout sur tout, même le plus petit village. Certains existent en français, mais ceux en anglais sont très faciles à lire. Et puis, nous commençons toujours nos escales par une visite aux offices du tourisme. Ils en savent des choses sur leur pays, ces gens là....

 

Bon vent...

Les départs pour Madagascar  en partant de La réunion se font en général pendant la saison hors cyclone, c’est à dire entre les mois de mai et novembre.

Le mois de juin était pour nous quasiment obligatoire en fonction de la scolarité des enfants, L’école ici se terminant pratiquement mi-juin.  Malheureusement c’est aussi en juin que les alizés commencent  à souffler fort, quelque fois très fortes.

Autre choix au départ de la Réunion, soit rallier Tamatave pour faire l’entrée et ensuite remonter la cote vers l’île Sainte-Marie (par exemple), soit aller directement au nord, passer le cap d’Ambre et redescendre sur Nosy-Bé, ce que nous avons fait.

Il est intéressant de ne pas faire route directe sur le cap d’Ambre mais de faire route vers la baie d’Antongil un peu plus au sud pour remonter la cote à 20/30 miles au large et ainsi de bénéficier d’un courant pouvant atteindre les 3 à 4 nœuds.

 

LE CAP D’AMBRE

            Pendant les 5 ans de notre séjour, on en a entendu parler. Et pas en bien ! Comme souvent, les conversations de ponton dépassent la réalité des faits. Cependant, ce cap n’est pas à prendre à la légère. Par fort alizé d’est la mer peut être très forte.

            Nous avons eu la chance d’avoir un vent de sud, c’est à dire avec le courant, ce qui a complètement aplatit la mer. Nous sommes passés à environ ½ mile de la cote. L’autre option est de passer en dehors des hauts fonds, et donc d’arrondir à au moins 20 à 30 miles.

            La crainte d’une mer forte, et les récifs sur la cote nord ouest de Madagascar nous ont fait également préférer un atterrissage de jour, au petit matin.

 

NOSY-HARA

            Position* :  12°14’ 066 Sud et 49°01’ 349 Est

           

            A 20 miles du Cap d’Ambre, île déserte sur la route en descendant vers Nosy-Bé. Très jolie plage, bon site de pêche sous-marine. On est resté là 2 jours pour se remettre de la traversée….

 

NOSY-LAVA

            Position* :   12°43’ 500 Sud et 48° 41’ 000 Est

           

            La nuit nous a obligé à mouiller là. Il nous manquait 2 heures pour aller aux Mitsiu. Nous sommes à 45 miles de nosy-hara.  Super site de pêche sous-marine, mais très mauvais mouillage, très exposé à la houle.  Ici on découvrira que si on veut respecter les délais pour ne pas rentrer de nuit il ne faut surtout pas faire confiance au vent. Mieux vaut pousser au moteur que de se prélasser à 2 nœuds sur une jolie mer plate….  Dommage, enfin comme on dit : « La vie est un choix ! »

 

NOSY-BE

            Position* :         13°24' 452 Sud et 48°17’ 007 Est

 

            A 50 miles de Nosy-Lava. C’est le port d’entrée de cette zone Nord-ouest de Madagascar. Dommage car c’est là que les visas sont les plus cher : 200 000 FMG par passeport ( entre 140 000 et 170 000 partout ailleurs). La durée du visa est également différente ici. Seulement 30 jours au lieu de 2 à 3 mois soit dans les ambassades soit à Tananarive… A cela on rajoute les frais de santé 70 000 FMG, les frais d’enregistrement  à la police des frontières 70 000 FMG, les frais de capitainerie du port de 120 000 FMG. Ce qui fait en gros pour une famille de 4 personnes presque 1000 Francs français !

Au 14 août 2001 pour 100FF nous obtenions 840 FMG en banque, et 890 à 900 FMG au marché noir.

 

            En règle générale, dans chaque mouillage ou il y a un village proche, les habitants viendront vous voir avec toute sorte de produits, bananes, poissons, langoustes, calamars, miel sauvage, crabes de palétuviers etc… A vous de négocier, d’échanger, de marchander, ça fait partie du jeu. Mais n’oubliez quand même pas qu’une langouste à 15000 FMG ça fait en gros 18FF !

 

            On est au mouillage dans 10 à 15 mètres d’eau. Attention les fonds n’accrochent pas parfaitement quand le vent se lève. Il faut donc faire un compromis entre les distances d’évitages et le maximum de chaîne dans l’eau. Suivant l’orientation du vent on peut rouler assez fortement, ce qui est d’ailleurs le cas de la majorité des mouillages du coin, hormis ceux au fond d’une baie ou d’une rivière. Ce roulis n’est pas forcément du à l’orientation du vent, mais souvent a une houle résiduelle qui arrive du large, ou mieux et plus efficace, le bateau se met de travers au clapot à cause du courant. Mouiller deux ancres ne sert à rien car ce courant est dû aux marées (3 à 4 mètres de marnage en moyenne)

            Approvisionnement : On trouve pratiquement de tout ici, et seulement ici ! Les prix sont identiques à ceux de la Réunion en ce qui concerne les fruits et légumes  (ce qui est bien cher pour le niveau de vie ici). La viande de zébu est bon marché et pas folle du tout. Comptez 25000 FMG pour 1 Kg de filet.

            Pas d’eau potable au quai, tout le monde va faire son plein à Nosy Comba ou boit de l’eau minérale.

            Le gas-oil peut-être obtenu en détaxe à 1,80 FF le litre.

 

TANY-KELY

             Position* 13°29’ 058 Sud et 48° 14’ 334 Est

 

            Appelée aussi « L’Île de la petite terre ».Toute petite île inhabitée à 5 miles de Nosy-bé. Lieu de rendez-vous de tous les bateaux charter, de plongée et autres speed-boat qui promène les touristes. Théoriquement la pêche y est interdite, mais les poissons sont peureux comme s’ils étaient chassés…. Les coraux sont par contre magnifiques et à 1 ou 2 mètres de fond, ils gardent la majorité de leurs couleurs. L’eau est assez claire quoiqu’un peu laiteuse. Mouillage bien sur rouleur et déconseillé pour la nuit.

 

NOSY-COMBA

            Position* 13°26’ 807 Sud et 48°21 561 Est

 

            A 6 miles de Nosy-Bé, notre mouillage préféré, juste en face de « San-Stéfano Beach ». Le village de Antintoro est sympa, pas de restaurant mais deux ou trois maisons à louer pour les touristes. Seule approvisionnement possible, de l’eau de source, jolie plage à marée basse. On mouille dans 5 à 7 mètres d’eau et ce n’est pas trop rouleur…. Très reposant.

            Nous éviterons le premier village de Ampangourine, très (trop) touristique.

 

BAIE DES RUSSES

            Position* : 13°32’ 452 Sud et 47°59’ 637 Est

 

            A 15 miles de Nosy-Bé. C’est une grande baie profonde ou enfin on dort sans rouler ! Au fond à droite il y a un vieux débarcadère en ruine, une route en terre jamais finie conduit à un hôtel resté à l’état de projet. C’est une jolie balade de 2 heures. C’est tout. L’eau dans la baie n’est pas assez claire pour la pêche sous-marine.

 

NOSY-IRANJA

            Position* :  13°36’ 460 Sud et 47°49’ 833 Est

 

            L’Île aux tortues, à 30 miles de Nosy-Bé. C’est vrai que c’est la plus belle du coin. Dans sa partie Est il y a un hotel de luxe. On peut y déjeuner (85000 FMG environ).  Rien d’autres que du bronzage sur une plage de rêve. Mouillage très rouleur déconseillé de nuit. Il faut aller dans la baie de Baramahamaye à 7 miles de là. Attention, sur la route directe il y a un récif. Regardez bien la carte.

 

BAIE DE BARAMAHAMAYE

            Position* : 13°42’ 838 Sud et 47°54’ 132 Est

 

            A 7 miles de Nosy-Iranja. Génial. On mouille à 2 miles à l’intérieur. Le grand calme, et en plus c’est beau. On peu remonter la rivière sur plusieurs miles en annexe. Pleins de rencontres sympas avec les habitants des villages le long de cette rivière. On y a vu une peau de crocodile d’environ 2 mètres à vendre 200 000 FMG, on a mangé la cire fraîche d’abeille pleine de miel, une partie au goût de lait avec les larves. Et puis là c’est le paradis des crabes de palétuviers…. Bon appétit.  C’est là aussi qu’on a eu notre expérience phacochère !  Il n’y aurait pas eu de bateau de charter, on se serait pris pour des aventuriers.

 

ILES RANDAMA

            Mouillage sur l’île de Nosy-Valiha

Position* :  14°06'458 Sud et 47°45’ 565

 

A 30 miles de Baramahamaye.  On n’a pas eu de chance. Première après-midi 25 nœuds de vent d’ouest, 1 mètre de clapot (dans l’axe) au mouillage, ça se calme pour le dîner et ça repart à 2 heure du matin…. On ne peut donc pas vous dire grand chose sur les Randames, si ce n’est qu’il vaut mieux choisir sa météo pour y aller.

 

ILES MITSIU

            Baie de Maribé

            Position :   12°54’ 453 Sud et 48°34 722 Est

 

            Ce nom signifie « Îles inconnues »Situées à 40 miles de Nosy-Bé. On y a passé 8 jours très agréables. Mouillage assez calme, un peu rouleur aux inversions de marée, mais ça va. Pas d’approvisionnement autre que celui des villages.

Vedette locale, la chèvre. Ils vous la débitent pour 50 000 à 75 000 FMG suivant les villages. Un régal au four. Il y a plein de balades à faire à terre. De la pêche sous-marine au mouillage d’Ankaréa (seulement de jour)

 

BAIE DE MORAMBA

            Derrière l’îlot du Goulet

            Position : 14°53’ 344 Sud et 47°20'409 Est

 

            Un petit coin de paradis, avec quelques îlots qui ressemble à ceux de la baie de Phang-Nha en Thaïlande. Mouillage très bien protégé de tous coté. Au fond de la baie, a 20 minutes en annexe un village super accueillant ou l’on peut trouver un peu d’appro.  Pas de bateaux charters (pour l’instant)

 

BAIE DE MAHAJAMBA

            Position : 15°14’ 041 Sud et 46°57’ 870 Est

 

            Juste pour couper la route entre Moramba et Majunga.

 

MAJUNGA

            Position : 15°43’ 815 Sud et 46°18’ 875 Est

 

            Victime (pour l’instant) d’un très mauvais bouche à oreille, Majunga est peu fréquenté. Et bien si nous avions moins écouté les « on-dit », nous serions venu beaucoup plus tôt ici. Le mouillage derrière la ville est correct, juste un peu rouleur à marée haute par vent de sud-ouest. Jean-Claude vous attends sur la plage pour garder votre annexe, et avec le sourire. On lui donnait 5000 FMG pour la journée. En ville, on trouve tout 20 à 30% moins cher qu’à Hell-ville. Peu ou pas de mendicité.

De très jolies plages complète le tableau. Eau et Gas-oil au quai. Formalités simples et rapides.

 

BALY BAIE

            Position : 15°58’ 509 Sud et 45°16’ 802 Est

 

            Nous étions partis pour l’Afrique du sud, Le temps était gris, le vent dans le nez… Comment résister à une nuit tranquille…. ?

 

AUTRES

 

            Il y en a plein d’autres des mouillages sympas. Il est certain qu’un catamaran est plus heureux ici qu’un monocoque. En tout cas nos 1,80 mètres de tirant d’eau ne nous ont pas gênés.

            En règle générale, la navigation est tranquille, souvent au moteur faute de vent. La température moyenne oscille entre 23° et 28° environ, l’air n’est pas humide. Exception cette année, il pleut quelque fois la nuit. C’est marrant comme toujours lorsqu’il pleut quelque part, c’est une année exceptionnelle !

 

 

 

 

CARTES ET DOCUMENTS :

 

Guides :

Routes de Grande Croisière de Jimmy Cornell. Editions Loisirs Nautiques

Lonely Planet Madagascar

East Africa Pilot de Delwyn Mc Phum. Editions Imray Laurie Norie & Wilson

 

Cartes:

6673 – De l’Archipel des Chagos à Madagascar

1441 – Du Cap Saint-André à la baie d’Antongil

5476 – De la baie du Courrier à la baie du Rodo

5264 – De la pointe d’Andemby à la pointe d’Angadoka – Abords de Nossi bé

5404 – De la rivière Sahinana à la pointe D’Andemby – Iles Mitsio

5339 – De Majunga à Nossi Bé

5561 – De Nossi Bé à la baie de Diégo-Suarez