La Réunion

 

Arrivée , le 11 Juin 1996, 135 milles.

Nous avons choisi de nous installer à Saint-Pierre, Ville du Sud, ville de province quoi ! L’ambiance y est cent fois plus décontractée qu'à la capitale, Saint-Denis, et le port est en pleine ville. L’entrée ne peut se faire que par beau temps ; quand la houle du sud déferle, la passe est infranchissable. Il y a très peu de " tourdumondistes" à venir là. L’accueil est très chaleureux. On se pousse pour me donner une place à quai, et plus tard, on me prête un mouillage, car le port est saturé. Il n'y a pas de ponton dans le port, aucun service. Mais on se croirait dans un petit port breton. Bref, on va y être bien, et sûrement pour un bout de temps.

Voilà 13 mois de voyage, 10 359 milles depuis Nouméa à 4,97 nœuds de moyenne ( 34 650 depuis la France). Le 22 août prochain, nous fêterons notre septième anniversaire de départ.

C'est ce que j'écrivais en arrivant..../....

..../.... Cinq ans après:

On est donc toujours là, et content en plus. De toute façon, il le fallait! On a beau dire qu'il vaut mieux un trou dans la caisse qu'un trou dans la coque... Alors au boulot! Nicole a repris le chemin du cabinet d'infirmière libérale, et moi, je me suis lancé dans le commerce. Bref, tout va bien.

 

L'entrée du port de Saint-Pierre                         La houle frappe la côte sud

Quand la houle du sud frappe Saint-Pierre, c'est très impressionnant. Hors de question de vouloir rentrer à ce moment là. L'intérieur du port reste malgré tout très calme, car bien protégé par de récents travaux . 

 

Le trou de fer                                           Mafate

Les randonnées, le grand, grand plaisir de La Réunion. On ne s'en lasse pas. Bon, faut aimer marcher, mais quel spectacle!... Les soirées dans les gîtes sont toujours très agréables et la cuisine locale, un vrai régal.

 

Le grand étang                                                 Le piton des neiges

 

Le volcan: éruption de Mars 98                                 La rivière Saint-Étienne 

 

Visite des Grands parents en 96                  Mérovée au quai pendant les travaux

Les grands parents sont souvent venus nous rendre visite. C'est un des avantages d'un séjour à La Réunion, on est "tout près" de la métropole. Une nuit d'avion et hop, on est sur place. Deux heures de décalage horaire seulement, simple pour téléphoner à la famille. 

 

La nouvelle marina depuis septembre 2000

On pourra le regretter, mais le confort d'une marina ça compte, surtout quand on bosse. Durant notre séjour, nous aurons passé un an et demi au mouillage dans le port, ensuite deux ans et demi au quai et maintenant au ponton. En fait, on a été bien partout....

 

La vie à bord

    

Tanguy, 1er grand vol en parapente                     Marine, en compétition de  judo

Les enfants auront réellement découvert l'école ici. Rentrée en 6ème pour Tanguy et en CM1 pour Marine en 96. Ils repartiront respectivement en 1ère et 3ème. Côté activités, judo et parapente pour les deux, plus du piano pour Marine. Bref, un séjour très riche. 

Une chose est sûre, nous continuons notre tour du monde; nous ne quittons pas la Réunion. On est trop bien ici. Et à  tous nos amis Réunionnais, nous disons à très bientôt.

Nous aurons passé cinq ans à La Réunion.

Départ  pour  Madagascar programmé pour début juin 2001