Indonésie

Rinca

 

Arrivée,  le 27 septembre 1995. 29 milles.

 

Nous arrivons par le sud de Rinca. Nous découvrons un mouillage super, isolé, au bord d'une plage où nous irons voir des varans, sorte de gros iguanes. Les autochtones les appellent ORA.  Le varan est le dernier animal préhistorique survivant. Sa date de naissance se situe à l'ère secondaire, environ 100 à 130 millions d'années avant JC. Deux à trois mètres de long, 150 Kg, il possède des dents crénelées comme des lames de scie de 3 à 4 cm de long, ce qui le fait ressembler au fameux tyrannosaure du secondaire.

   

 Avec leur queue, les varans sont capables de tuer un buffle, ou... un touriste imprudent. Lorsqu'ils s'attaquent à une proie, ils dégustent d'abord les entrailles, leur caviar. Moyenne de vie 50 ans. Certains zoos en possèdent, mais la reproduction en captivité est quasiment nulle. Ils furent découverts par un aviateur hollandais en 1921. Aujourd'hui, il s'en balade environ 2000 sur Komodo et Rinca.

L'aventure commence par la pêche. Nous allons chasser du poisson pour attirer les varans (Nous en profitons pour admirer l'un des plus beaux récifs de corail qu'il nous ait été donné de voir). 

 

Nous retirons les filets pour nous et disposons ensuite les restes sur la plage. Bien à l'abri dans les branches d'un arbre ou dans l'annexe au mouillage pour les moins courageux, nous attendons. Oh! pas longtemps, car les varans ont un odorat très développé. Et ils arrivent, d'une démarche un peu saccadée, comme de gros jouets mécaniques. De temps en temps, ils s'arrêtent, hument l'air, sentant une présence étrangère. Ils se précipitent ensuite sur la nourriture sans plus s'occuper du crépitement de nos appareils photo et déguerpissent sitôt le festin terminé. Nous, nous sommes heureux. Satisfaits d'avoir échappé à la visite guidée qu'organisent les Indonésiens sur Komodo, et d'avoir débusqué, par nous mêmes ces animaux tellement étonnants.

Nous sommes restés trois jours sur Rinca.

Départ  pour Bali le 30  septembre 1995.