United States of America

 

Arrivée, le 5 avril 1990  à 13h45, 70 milles depuis Gun Cay

C'est une rencontre avec un bateau Français aux Bahamas qui nous a donné l'idée de "monter" en Amérique du Nord. États Unis, Québec, pourquoi pas?

Nous y resterons jusqu'en Janvier 1992, avant de partir pour le Pacifique. Les États-Unis ont toujours un côté magique, alors quand on y arrive avec son propre voilier, je ne vous dis pas! Nous ferons un premier séjour en Floride, répartissant notre temps entre Fort Lauderdale et Titusville. Ensuite, sur le chemin aller et retour du Québec, en passant par New-York, nous longerons la côte Est Américaine d'abord par la mer, puis par l'intérieur en empruntant l'intracoastal waterway.

La Floride

      

Arrivée à Cay Biscayne              Sur les waterway           A quai à Fort Lauderdale

Cette première traversée du Gulf stream s'est faite au moteur, sans vent. L'arrivée sur Miami n'a posé aucun problème. Nous nous sommes rangés dans une marina, puis nous avons fait les formalités ... par téléphone. C'est seulement le lendemain que nous sommes allés remplir la paperasse au grand port de Miami. Là, j'ai eu du mal à leur expliquer que je n'avais pas eu de mort à bord, que je n'étais pas envahi par les rats et que ma cargaison n'était pas dangereuse!   

    

Mérovée au carénage              Marine et le manatee              Titusville Marina

Nous séjournerons ensuite dans une marina bien sympa, à Titusville. Située entre Cap Canaveral et Orlando où se trouvent tous les parcs d'attraction, nous étions parés pour jouer les touristes. C'est marrant de jouer à l'Américain, de rouler en grosse bagnole en écoutant de la country music, de dévorer des hamburgers dégoulinant de ketchup (il faut toujours goûter la nourriture du pays que l'on traverse...). Pour l'équipement  du bateau, c'est à peu près 3 à 4 fois moins cher qu'en France. Bon d'accord, mais comme on en achète 10 fois plus, y a pas vraiment de bénéfice!...

    

           Mérovée mouillé dans l'Hudson River devant New-York        

Alors là, fort, très, très fort! L'entrée à New-York à la voile! C'est l'un des deux endroits  où l'émotion était telle que ce qui mouillait les yeux n'était pas des embruns. L'autre coin qui nous fera le même effet, c'est notre entrée dans la baie des Vierges à Fatu-Hiva aux Marquises... On ne peut pas dire pourtant que ce soit la même ambiance!

Quinze jours à New-York pour $5 par jour : ce qu'il fallait payer pour mettre l'annexe à l'abri lorsque nous descendions à terre. Nous étions mouillés sur deux ancres empénelées et 50 mètres de chaîne car le courant avoisine les 3 nœuds.

    

Balade dans New-York

 Nous avons visité la ville à vélo, avec les gamins sur des petits sièges: c'était super! On a fait tous les coins, tranquillement et sans risque. C'est vraiment un excellent moyen pour se balader dans une aussi grande ville.

  

Manhattan                                   Sur L'Hudson river                     Tanguy et marine

Après quinze jours à New-York, c'est la remontée de l'Hudson River. Contrairement à ce qu'on avait lu sur une revue française de voile , ça n'a rien de difficile ni de dangereux. C'est la navigation classique  sur une rivière, lente et paisible : une autre façon très agréable de voir les USA. L'entrée et la navigation dans le port de New-York ne pose aucun problème.

      

Démâtage à Castelton on Hudson

Nous arriverons jusqu'à la frontière canadienne. Il nous aura fallu démâter Mérovée avec une petite grue à main située à Castelton on Hudson. On a bien rigolé ... après!

 

1er jour d'école                           Le Maine                            Mystic Seaport

Après notre escapade dans le Nord (Québec, Terre-neuve, Saint-Pierre et Miquelon, puis la Nouvelle Écosse), nous redescendons par la mer sur New-York.  Supers, les petits mouillages dans le Maine. Un jour, en descendant sur une petite île, nous avons découvert une plage envahie par d'énorme moules... En cinq secondes, nous avons rempli deux seaux à ras bord. On en a goûté une.... Délicieuse! On a fini les deux seaux... Il paraît que les Américains ne mangent pas les moules. Remarquez, si c'est pour les nettoyer au chlore comme les huîtres....

******  ******  ******

  Photo du livre de bord: Il s'agit du fax météo du 30 Octobre 1991. Nous sommes en Caroline du Sud (heureusement)). Le cyclone GRACE passe au large, une dépression est centrée à l'est du Groenland et une autre sur Terre-Neuve, bonjour l'ambiance.. . Devant l'énormité de la situation météo, j'ai conservé le fax.... D'autres en on fait un film. - TEMPÊTE de  Wolfgang PETERSEN avec George CLOONEY.  Un excellent film de mer, très impressionnant.

******  ******  ******

     

En repassant devant New-York

Nous sommes repassés devant New-York sans nous arrêter, mais en prenant le temps de faire quelques photos pour "montrer" et hop! On a hâte de prendre l'intracoastal  WaterWay, et de découvrir la côte Est. On navigue sur ce canal de 1000 milles au moteur bien sûr, mais on a une vision de l'Amérique très paisible.

   

Intracoastal WaterWay - Portion d'Élisabeth River

Trois coups de corne, et les ponts tournants à bascule s'ouvrent presque instantanément devant nous. Ce sont les  voitures qui attendent. De plus en plus, ces vieux ponts sont remplacés par des ponts fixes de 65 pieds de tirant d'air. C'est dommage, mais c'est évidemment plus pratique!

 

Nous serons restés pratiquement quinze mois aux USA.

Nous les quittons le 26 Janvier 1992 pour le Panama via Les Bahamas (encore), Les San-Blas.